Sélectionner une page

 6 recettes faciles pour un désherbant naturel, sain et efficace !

publié par labichedesbois

Adieu la chimie dans le potager ! Voici 6
astuces pour se débarrasser des mauvaises herbes tout en respectant son environnement.

Vous en avez marre d’entendre parler des désherbants chimiques ? Ça tombe bien, on n’en a pas besoin ! Pour entretenir son jardin et le débarrasser de toutes les plantes indésirables, il
existe des méthodes beaucoup moins coûteuses, 100% naturelles et, surtout, infiniment moins dangereuses pour notre santé et notre environnement !

En fait, pour exterminer les mauvaises herbes qui envahissent votre potager ou votre
terrasse, il n’y a qu’à se procurer quelques ingrédients courants et suivre une recette très simple. Voici 6 exemples à reproduire chez soi.

Le purin d’ortie concentré

Laisser macérer 2kg d’orties coupées en petits morceaux dans 10 litres d’eau à l’intérieur d’un grand récipient couvert. Mélanger chaque jour jusqu’à ce que le mélange ne fasse plus de
bulles (une à deux semaines). Ensuite, il n’y a plus qu’à filtrer et à pulvériser sur les mauvaises herbes.

Le purin d’angélique

Même méthode que le purin d’orties mais, cette fois, avec 1 kg de feuilles d’angélique
pour 10 litres d’eau. Quand vos mauvais herbes auront été aspergées, elles vont vite s’assécher. Il n’y aura plus qu’à les arracher.

Le vinaigre blanc

Mélanger un litre de vinaigre blanc avec un demi litre d’eau et pulvériser le liquide obtenu, de préférence un jour ensoleillé (le soleil rendra le procédé plus efficace encore
!)

L’eau de cuisson de pommes de terre

Conserver le jus de cuisson de ses pommes de terre, le laisser refroidir et le verser sur les mauvaises herbes. La méthode marche aussi avec l’eau de cuisson du riz ou des pâtes et même
avec de l’eau bouillante salée. Attention, toutefois, à ne pas verser sur les plantes à conserver et mieux vaut utiliser le sel avec parcimonie : versé en trop grande quantité, il pourrait nuire
à la micro biodiversité du sol.

La tonte de gazon

Conserver l’herbe coupée (le paillis) et déposer une couche de 5cm dans le potager. On
appelle cette méthode le paillage.

Le gros sel (ou bicarbonate de soude)

Saupoudrer la zone à désherber (une terrasse en dallage par exemple). La pluie se chargera elle même du travail.

BONUS – Le désherbant thermique ou électrique

Finalement, une dernière alternative aux désherbants chimiques, c’est le désherbant thermique électrique

Et n’oublions pas une chose, le terme « mauvaises herbes » est particulièrement mal approprié. Certes, elles sont envahissantes. Mais les éliminer complètement serait une grossière
erreur. Ces plantes sauvages sont même indispensables à l’équilibre des sols.

Donc, se débarrasser de celles qui gênent : ok. Les exterminer systématiquement : pas ok. Dans tous les cas, pour en venir à bout, mieux vaut utiliser les méthodes naturelles. Tant pis
pour les géants de l’industrie chimique qui devront se passer de nos sous !

Écrire commentaire

Commentaires : 2

  • #1

    Sale gosse (lundi, 30 mai 2016 23:17)

    Merci,

    Pour les grandes surface: une bâche quand le soleil est cuisant.

    Ou les mains: Tirer vers le haut l’objet de votre désamour. 🙂

    Belle soirée,

  • #2

    marjolaine romarin (mercredi, 01 juin 2016 08:32)

    Vos conseils m’étonnent beaucoup et me désolent ! D’abord, les mauvaises herbes, ça n’existe que dans la tête des humains. C’est cette vision des choses qui est mauvaise. Les adventices ont
    simplement le tort de pousser à des endroits où elles dérangent les jardiniers pas écolos. L’utilisation du sel risque de nuire au sol et donc aux plantes que l’on voudra y planter. Quant au purin
    d’ortie, je suis surprise d’apprendre que c’est un désherbant. Je l’utilise soit comme engrais, soit comme insecticide… Cela dit sans acrimonie… Bonne journée. ^^