Sélectionner une page

 

Cuisiner

La cuisson est utile car elle permet de tuer certains germes, bactéries, œufs et larves de parasites etc.

Elle facilite la digestion de certains aliments dont ceux riches en amidon et en cellulose. 

 

Néanmoins, il est nécessaire de réduire le temps de cuisson ainsi que la température (environ 100-110°), dans la mesure du
possible. Sinon, des enzymes disparaissent ainsi que certaines vitamines (C et B), mais surtout, il se produit des modifications moléculaires plus ou moins néfastes pour la santé, dont les
fameuses réactions de Maillard.

post it images

Les différents modes de cuisson :

  • Le four à micro-ondes :

Aie, aie, aie rien que le nom fait peur…

Il faut savoir que la cuisson se fait par échauffement des aliments en agitant les molécules contenant de l’eau à un rythme impressionnant de 2,45 milliards par seconde.

Bien que circulent des études contradictoires au sujet de ce type de cuisson, nous vous citerons 2 expériences menées par des scientifiques, ainsi chacun est libre de son avis.

Expérience relatée par Jean Seignalet, dans son
livre « l’alimentation ou la troisième médecine » (p.101-102).
 
             

Il s’agit des conclusions des travaux de l’éminent Professeur Joyeux (cf à quelques unes de ces conférences ici).                    

Sur 3 lots de souris
nourries par :

– 1er lot : aliments cuits
au micro-ondes. Dans un premier temps, ces souris ont refusé cette nourriture, puis ont fini par céder, poussées par la faim.

– 2ème lot : aliments cuits
à la cocotte minute.                            

– 3ème lot : aliments cuits
à la vapeur douce.                                                  

 

Après inoculation de
cellules cancéreuses, il a été constaté pour le 1er lot de souris, un développement de 100% de cancers.

Le 2ème lot, 50% de cancers
développés.

Et le 3ème, aucun
cancer.

 

Recherches d’une équipe autrichienne
(G. Lubec et all.) parues dans The lancet,1990.  

(…) »Des modifications révélatrices ont été découvertes dans le
sang de volontaires ayant consommé des aliments cuits au micro-ondes, dont une diminution de tous les taux et proportions d’hémoglobine et de
cholestérol, 
spécialement le HDL (bon cholestérol) et le LDL (le mauvais).

Le taux de lymphocytes
(globules blancs) montrait une diminution à court terme plus évidente qu’après la consommation d’aliments cuits ou réchauffés d’une autre manière »…

Ce dernier constat met en évidence l’affaiblissement du système immunitaire.

 

  • Les grillades au barbecue : 

Ce type de cuisson, fait majoritairement à l’horizontal, génère des fumées contenants des hydrocarbures polycycliques aromatiques, des dioxines et de nombreux polluants créés par la combustion
des graisses (acroléine, acide acrylique, acrylamide).

Ce dernier ayant été déterminé cancérogène pour les animaux de laboratoire soumis à de fortes doses.

A utiliser occasionnellement ou alors utiliser un barbecue vertical.

  • Les fritures :

En dehors de l’indigestibilité des aliments cuits ainsi, l’huile surchauffée entraîne également la formation d’acroléine (toxique).

A limiter également.

  • La cuisson en papillote :

C’est une bonne méthode de cuisson, à condition de ne pas utiliser de papier aluminium (utiliser de préférence du papier sulfurisé moins nocif).

Il faut également s’assurer que les aliments utilisés soient non traités, sans pesticides ni métaux lourds, sinon on les retrouve inévitablement dans la préparation.

Il est conseiller d’ajouter l’huile d’olive au moment de servir plutôt.

  • La cuisson à l’étouffée :

C’est une bonne méthode à condition de réduire les températures et le temps de cuisson.

Autre condition essentielle, hormis la qualité des ingrédients, c’est la matière de l’ustensile à choisir en inox, en verre, terre cuite ou en fonte.

Proscrire l’aluminium bien évidement.

  • La cuisson au four :

Intéressante à condition de privilégier de faibles températures et un temps de cuisson minime.

Pour cela le four à chaleur tournante est bien utile.

  • La cuisson à la cocotte minute :

Rapide mais cuisson sous pression à une température supérieure à 100°.

Les vitamines (C et B) disparaissent et la mise sous pression des aliments les faits exsuder exagérément. C’est ainsi que sont retrouvés dans le jus de cuisson ce qu’il reste de minéraux.

  • La cuisson à la vapeur douce :

C’est celle qui, actuellement, est reconnue unanimement comme la meilleure pour plusieurs raisons.

La température de cuisson est inférieure à 100°, le temps de cuisson restreint et l’aliment n’est pas soumis à une pression excessive.

Il conserve ainsi la plupart de ses qualités nutritives et sa vitalité, jusqu’à 90 à 95% de ses vitamines.

notes images

 Si vous n’êtes pas sûr de la qualité des aliments (par exemple non bio), ou pour des poissons en fin de chaîne
alimentaire, la cuisson vapeur permet d’en réduire les effets toxiques en faisant passer dans l’eau, grâce à l’exsudation, certaines de ces molécules comme les engrais, les pesticides et les
métaux lourds. 

  • Comment faisons-nous :

Pour le moment nous avons une gazinière à gaz, d’ici à quelques mois, nous comptons installer une cuisinière à bois (stockée actuellement sous de la paille…).

Globalement, nous privilégions la cuisson au gaz (plus pratique) et accessoirement, à la cheminée, au barbecue « maison » ou au four pour les mijotés à feu doux avec notre
romertopf (appelé aussi
diable)
.

Ouvrez l’œil lors des vide-grenier, il y a de très bonnes affaires si l’on est chanceux.

Ou, comme nous, vous pouvez l’acheter directement pour une trentaine d’euros.

L’utilisation est très simple, il suffit de le faire tremper au préalable (10 min environ), on met nos ingrédients et hop, en cuisson pendant
1 heure ou 2 selon la recette. Simple, rapide et diététique!

Les diables en terre cuite appelés également romertopf.

On utilise aussi beaucoup le tajine qui est super
pratique.

On l’a depuis des années, on le déconseille sur des feux à induction par contre, le disque d’adaptation (à acheter en plus) fait un bruit très étrange qui n’inspire pas
vraiment…

On apprécie beaucoup la cuisine dans des ustensiles en terre cuite, pas besoin d’y mettre de graisse et ça cuit tout seul.

Depuis la diversification de notre petit homme, on a investi dans un cuit vapeur en bambou. On
l’utilise énormément.

C’est super également, une vingtaine de minutes suffisent en générale pour les légumes.

Surtout les vitamines, minéraux et le goût sont préservés.

On utilise un wok, en inox et pratique pour
sa grande contenance et la rapidité de la cuisson, toujours… Et oui, entre travaux et bébé(s), tout est bon à prendre pour gagner du temps!

notes images

Quelques recettes au tajine.

On s’inspire beaucoup de ce site de cuisine indienne végétarienne qu’on adore.

fleche image Par la suite…

Pour nous, la meilleure cohérence reste de manger un maximum de crudités en provenance directe du jardin, les bienfaits sont partout, beaucoup moins de vaisselle aussi c’est cool,
une meilleure santé dentaire, un maximum d’éléments nutritifs…

Nous n’en sommes pas encore arriver à ce stade de l’autosuffisance, mais on met tout en œuvre pour y tendre.

Un reportage sur les bienfaits de manger cru ICI.

Pour l’instant, nous consommons des graines que nous faisons germées dans un germoir. C’est délicieux, on
fait le plein de vitamines, minéraux, un concentré de vitalité!

Vous pouvez fabriquer votre germoir également (un bocal, un élastique, un tissu type compresse ou bas).

Testé, mais abandonné car moins pratique et hygiénique, par contre coût 0.

notes imagesLe plus important avec les graines germées, c’est de bien les rincer quotidiennement et avant consommation et de ne pas utiliser de liquide vaisselle pour le nettoyage du
verre.

Nous pensons également expérimenter, à temps perdu, le four
solaire
 
autonome… Le seul frein pour nous, c’est l’encombrement, car notre terrain est trop juste pour l’instant!

J’ai pensé à notre autonomie en gaz en fabriquant notre bio-gaz, cependant après des recherches approfondies, je reste dubitatif sur l’idée, vous trouverez plus de détails sur cette page.

Affaire à suivre!

Résultat de recherche d'images pour "image ampoule idée"

Il existe un cuiseur en céramique (utilisé surtout en en Afrique) qui consomme deux fois moins de charbon, voir ce web-reportage (le charbon ne fait quasiment pas de fumée).

post it images

Vous pouvez suivre l’avancement de nos projets

sur le blog et notre carnet de bord.

Des mises à jour seront faites au fur et à mesure de notre avancement.

  • Où trouver des produits adaptés :

 

Pour les outils mécaniques et gazinières rapprochez
vous
 des vides greniers ou des associations, c’est souvent là qu’on y fait les meilleures affaires, en redonnant vie à de vieux objets, c’est du 100% gagnant.