Sélectionner une page

 

F-A-Q ! Si votre expérience était à refaire que changeriez vous?

Excellente question qui nous a été posée par Sliman si notre mémoire est bonne!

Surtout ne pas faire tout en même temps car ça use le mental et le corps.

On aimerait avoir du temps !

Quand on commence dans l’autonomie on se plante souvent, ça coûte cher de se tromper d’où l’idée de ce site pour que ça profite à d’autres.

Par exemple, avoir trois enfants en bas âge ça prend beaucoup de temps.

C’est donc du temps que nous n’avons pas pour faire des recherches avant travaux, on se base essentiellement sur notre propre expérience et heureusement qu’il y en a pas mal sous le capot
sinon on serait fichu !

De plus, comme on a lancé nos projets bébés en même temps que l’emménagement dans la grange, Aurélie étant enceinte ne pouvait pas m’aider question travaux.

Actuellement aussi, elle pourrait me donner un coup de main pour les travaux qu’ils soient intérieurs où extérieurs mais c’est impossible car nos loulous sont trop jeunes (quoi que Téo
(19 mois) commence avec beaucoup de volonté à vouloir mettre la main à la patte 🙂
et pendant les siestes il y a toute l’intendance à gérer.

Bon, nous y sommes presque…

Nous avons survécu déjà au premier hiver dans 30m² avec Téo et  seulement 3 panneaux solaires, parfois juste assez pour le tire lait (monsieur Téo était trop féroce avec les
seins)
. Et à la naissance (et aux nuits) des jumeaux qui on actuellement 6 mois, le bout du tunnel est là, tout prêt bien qu’ils ne fassent toujours pas les nuits, là c’est
Aurélie qui le relais.

Actuellement, je suis en train d’achever l’isolation, puis après viendra le meilleur comme la chambre d’hôtes que nous allons créer, les systèmes autonomes comme l’eau chaude par décomposition
organique, la phytoépuration et d’autres joyeusetés.

Après réflexion, nous avons fait des achats de matériel où nous avons était déçus par les produits, mais c’est normal car le « pas cher » ça casse…et vite !

Maintenant nous achetons uniquement de la qualité quitte à le payer en 3/4 fois, notre dernier achat l’aspirateur Dyson (garanti 5 ans), cher mais tellement efficace, c’est le genre d’aspi qui te
décole les lames de parquet :)mais plus que nécessaire pendant les travaux.

Franchement, sans les enfants (en bas âges), c’est les doigts dans le nez, de se lancer dans l’autonomie, après c’est toujours pareil ça dépend du budget avant lancement.

Si tu peux te lancer avec 200 000 euros sur le compte, viva la pépa !

Par contre, des budgets limités comme le nôtre c’est autre chose…

A titre d’exemple, on a économisé sur tout un tas de matériels qui nous aurait fait gagner beaucoup de temps, le dernier en date le lève plaque de placo ou un échafaudage (je fais tout à l’échelle).

Tout met à rude épreuve le corps et les nerfs, dans des conditions pareilles il faut avoir un esprit de résistant et être sacrément motivé.

Nous avons joué serré parce que je connais bien le bâtiment et notre niveau de résistance mutuel.

Je conseillerai à chacun d’être honnête envers lui même et d’adapter son projet en fonction de ses capacités financières et mentales réelles, puis tu enlèves environ 30% de marge d’erreur.

Si vous pensez pouvoir retaper 80 m² en 6 mois et bien pensez plutôt 60 m² en 8 mois 🙂

Nous sommes également très heureux d’avoir acheté en dessous de 600 m d’altitude et surtout d’avoir une petite ville à 20 mn avec par exemple un bricomarché et un leroimerlin à 45 mn, l’autoroute
gratuite est à 10 mn donc c’est parfait quand il te manque un boulon de 10mm …

Le « hasard » a fait aussi que nous sommes dans un coin où il y a un genre d’emmaus qui collecte vraiment de tout, cela peut aller du boulon de 10mm, au meubles, en passant par du grillage, et
en revenant par un parc à voiturette en plastique pour enfant, dailleurs c’est notre magasin préféré pour l’étique et l’économique.

Par exemple, le tuyaux d’arrosage de 15 m à 2 euros avec l’enrouleur et une super voiture pour Téo à 3 euros.

Ce genre d’endroit est une mine d’or pour nous.

Nous ne reviendrons pas en arrière car dans une transition aussi profonde, les réflexions aboutissent toujours sur des cohérences fondamentales.

Comment revenir dans un mode de vie avec télé, nucléaire, pesticides, alcool, clopes, …???

C’est impossible et plus on avance, plus la route s’éclaircie, par exemple actuellement nous sommes en train de tendre vers le « manger cru » directement du jardin en suivant
uniquement notre instinct.

Les vacances nous manquent-elle ? Partir de chez nous ? Mais pourquoi faire ?

Tout est parfait ici, pourquoi aller dépenser 50 litres d’essence pour satisfaire un besoin de lâché prise ?

Nous ne voulons pas lâcher prise car nous sommes heureux, tout simplement :

  • je suis heureux quand je médite en plantant mes choux.
  • Je suis heureux quand je fends mon bois.
  • Je suis heureux quand je vois ma femme et mes enfants.
  • Je suis heureux de pisser dans mon jardin et chier dans une boite 🙂

Que changerions nous si c’était à refaire?

Nous prendrions plus notre temps. Nous aurions d’abord eut nos loulous, puis vers 3 ans par ex, on se serait lancés dans l’autonomie.

Bon, dans l’idéal, on aurait fait l’inverse, mais on était trop vieux pour attendre encore pour faire des enfants (34 et 35, la plus vieille c’est elle:)

En espérant que ce partage pourra vous aider à bien vous lancer !